Regulation and competition policy of the digital economy : essays in industrial organization - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2021

Regulation and competition policy of the digital economy : essays in industrial organization

Régulation et politique de la concurrence à l'ère numérique : essais en économie industrielle

(1)
1

Abstract

This thesis addresses two issues facing regulators in the digital economy: the informational challenge generated by the use of new artificial intelligence technologies and the problem of the market power of large digital platforms. The first chapter of this thesis explores the implementation of a (costly and imperfect) audit system by a regulator seeking to limit the risk of damage generated by artificial intelligence technologies as well as its cost of regulation. Firms may invest in explainability to better understand their technologies and, thus, reduce their cost of compliance. When audit efficacy is not affected by explainability, firms invest voluntarily in explainability. Technology-specific regulation induces greater explainability and compliance than technology-neutral regulation. If, instead, explainability facilitates the regulator's detection of misconduct, a firm may hide its misconduct behind algorithmic opacity. Regulatory opportunism further deters investment in explainability. To promote explainability and compliance, command-and-control regulation with minimum explainability standards may be needed. The second chapter studies the effects of implementing a coopetition strategy between two two-sided platforms on the subscription prices of their users, in a growing market (i.e., in which new users can join the platform) and in a mature market. More specifically, the platforms cooperatively set the subscription prices of one group of users (e.g., sellers) and the prices of the other group (e.g., buyers) non-cooperatively. By cooperating on the subscription price of sellers, each platform internalizes the negative externality it exerts on the other platform when it reduces its price. This leads the platforms to increase the subscription price for sellers relative to the competitive situation. At the same time, as the economic value of sellers increases and as buyers exert a positive cross-network effect on sellers, competition between platforms to attract buyers intensifies, leading to a lower subscription price for buyers. The increase in total surplus only occurs when new buyers can join the market. Finally, the third chapter examines interoperability between an incumbent platform and a new entrant as a regulatory tool to improve market contestability and limit the market power of the incumbent platform. Interoperability allows network effects to be shared between the two platforms, thereby reducing the importance of network effects in users' choice of subscription to a platform. The preference to interact with exclusive users of the other platform leads to multihoming when interoperability is not perfect. Interoperability leads to a reduction in demand for the incumbent platform, which reduces its subscription price. In contrast, for relatively low levels of interoperability, demand for the entrant platform increases, as does its price and profit, before decreasing for higher levels of interoperability. Users always benefit from the introduction of interoperability.
Cette thèse aborde deux enjeux auxquels les régulateurs doivent faire face dans l’économie numérique : le défi informationnel généré par l'utilisation de nouvelles technologies d'intelligence artificielle et la problématique du pouvoir de marché des grandes plateformes numériques. Le premier chapitre de cette thèse étudie la mise en place d’un système d’audit (coûteux et imparfait) par un régulateur cherchant à réduire le risque de dommage généré par les technologies d’intelligence artificielle, tout en limitant le coût de la régulation. Les entreprises peuvent investir dans l'explicabilité de leurs technologies pour mieux comprendre leurs algorithmes et réduire leur coût de conformité à la réglementation. Lorsque l’explicabilité n’affecte pas l’efficacité des audits, la prise en compte du niveau d'explicabilité de la technologie dans la politique d’audit du régulateur induit davantage d'investissement en explicabilité et une conformité plus forte de la part des entreprises en comparaison d’une politique neutre à l’explicabilité. Si, au contraire, l'explicabilité facilite la détection d'une mauvaise conduite par le régulateur, les entreprises peuvent s’engager dans une stratégie d’opacification de leur technologie. Un comportement opportuniste de la part du régulateur décourage l'investissement dans l'explicabilité. Pour promouvoir l'explicabilité et la conformité, il peut être nécessaire de mettre en œuvre une réglementation de type "commande et contrôle" avec des normes d'explicabilité minimales. Le deuxième chapitre explore les effets de la coopétition entre deux plateformes bifaces sur les prix de souscription des utilisateurs. Plus spécifiquement, les plateformes fixent les prix de souscription d’un groupe d’utilisateurs (par exemple, les vendeurs) de manière coopérative et les prix de l’autre groupe (par exemple, les acheteurs) de manière non coopérative. En coopérant pour fixer le prix de souscription des vendeurs, chaque plateforme internalise l’externalité négative qu’elle exerce sur l’autre plateforme lorsqu’elle réduit son prix. Cela conduit les plateformes à augmenter le prix de souscription pour les vendeurs par rapport à la situation de concurrence. Dans le même temps, à mesure que la valeur économique des vendeurs augmente, comme les acheteurs exercent un effet de réseau positif sur les vendeurs, la concurrence entre plateformes pour attirer les acheteurs s'intensifie, ce qui conduit à une baisse du prix de souscription pour les acheteurs. Nous considérons deux scénarios : un marché en croissance (dans lequel de nouveaux utilisateurs peuvent rejoindre la plateforme) et un marché mature. Le surplus total augmente uniquement dans le premier cas, lorsque de nouveaux acheteurs peuvent rejoindre le marché. Enfin, le troisième chapitre s’intéresse à l'interopérabilité entre une plateforme en place et un nouvel entrant comme instrument de régulation pour améliorer la contestabilité du marché et limiter le pouvoir de marché de la plateforme en place. L'interopérabilité permet de partager les effets de réseau entre les deux plateformes, ce qui réduit leur importance dans le choix de souscription des utilisateurs à une plateforme. L'introduction de l'interopérabilité entraîne une réduction de la demande pour la plateforme en place, qui réduit le prix de son tarif de souscription. En revanche, pour des niveaux d'interopérabilité relativement faibles, la demande pour le nouvel entrant augmente (de même que son prix et son profit), puis celle-ci diminue pour des niveaux d'interopérabilité plus élevés. Dans tous les cas, les utilisateurs bénéficient de la mise en place de l’interopérabilité.
Fichier principal
Vignette du fichier
99513_RAIZONVILLE_2021_archivage.pdf (1.84 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03624496 , version 1 (30-03-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03624496 , version 1

Cite

Adrien Raizonville. Regulation and competition policy of the digital economy : essays in industrial organization. Economics and Finance. Institut Polytechnique de Paris, 2021. English. ⟨NNT : 2021IPPAT028⟩. ⟨tel-03624496⟩
151 View
104 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More